Évoféminisme

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Évoféminisme

Message  Ragnar II le Mer 24 Juin 2015 - 5:42

.

L'ÉVOFÉMINISME

Le darwinisme ne nous apprend rien d’autre que la vie comme succession d’essais et d’erreurs correspondants à des configurations toujours provisoires d’environnements et de contextes, qu’il s’en serait fallu de très peu pour que tout soit autrement.

L’espèce humaine est évolutive, comme c’est le cas de toutes les autres espèces animales et végétales ayant émergé d’une soupe primitive, il y a un peu moins de 4 milliards d’années.

L'espèce humaine évolue toujours et la domination des femmes, leur relégation à des rangs subalternes sur l’échelle des valeurs est un moment de l’Histoire, un moment de l’évolution qui n’a rien de terminé, de figé, de définitif, de déterminé.

La sortie du féminisme actuel requiert par-dessus tout une meilleure connaissance de l’évolution biologique féminine et des moyens actuels de l’orienter : ce qu'on appellerait un évoféminisme. Avec comme infrastructure la tentative de faire connaître des théories, des études et des expériences qui se déroulent et se précisent tous les jours, qui tous les jours nous en apprennent un peu plus et un peu mieux sur nos comportements les plus quotidiens et qui sont pourtant, tous les jours, ignorées et décriées pour de bas et bêtes motifs idéologiques et culturels.

Parce que la formation littéraire de la grande majorité de nos élites n’est pas vraiment un atout pour comprendre un monde dont les transformations sont surtout de nature technoscientifiques, et parce que, pour préserver son pouvoir, il vaut toujours mieux crier au scientisme, à Auschwitz, Hiroshima et Gattaca, même si on n’y connaît rien.

Car ce sont ces mêmes processus scientifiques nous ayant offert la possibilité de doubler notre espérance de vie en quelques générations qui, par leur rigueur et leur efficience, nous permettent aujourd’hui d’infléchir la donne.

Faire que, si l’évolution n’a pas été vraiment favorable à l’émancipation des femmes, soit pensable aujourd’hui l’inflexion volontariste de ce mouvement naturel.

Les cartes sont sur la table, il suffit maintenant que les désirs se rencontrent.

LA FEMME RADICALE

Je n’ai jamais compris ce que signifiait le terme de « normal ».

Si je saisissais bien qu’il y avait des choses qui passaient inaperçues, et d’autres dont le sillage était fait d’indignation, de choc, d’interdiction, je n’y voyais cependant rien d’essentiel. Tout est faisable, reste à se demander pourquoi on s’évertue pour que certaines choses le soient le moins possible.

Ce sont des femmes « pas normales » que j’ai ainsi rencontrées dans mon exploration, des femmes qui faisaient des choses, pensaient des choses, exprimaient des choses qu’on voulait minimiser au maximum. Passer sous silence, remettre à leur place, détourner l’attention. Des femmes, anonymes ou célèbres, sous leur nom, des pseudos ou « masquées », qui se sont exprimées sur leur sexe, sur leurs différences et leurs désirs de changer les choses – ou pas.

Voilà des femmes marginales, me disait-on, dont l’existence et la crédibilité valaient au mieux autant qu’une cacahouète volant dans une tornade. Pas grand-chose, pas besoin d’en parler, secondaire, évitable, détail : pas normal.

Je parlerais d’une « femme radicale » comme d’un individu qui refuserait de se soumettre à n’importe quel contrat social. Pour que chaque femme ne se contente pas d’accepter ce qu’un prétendu modèle a voulu pour elle. Parce que j’ai toujours préféré les exceptions aux règles, car c’est là que se jouent le changement, les mutations et l’avenir.

Peggy Sastre

.

Texte placé ce jour ici en vue de toute réflexion ou discussion possible sur la moitié de l'humanité.

Ragnar

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Neo' le Mer 24 Juin 2015 - 12:50

A toute vitesse, je suis à la bourre.
Hier j'ai vu un reportage à France 2 sur la sexualité " 2.0 ".
Je tiens à dire que j'ai toujours considéré l'épilation intégrale comme une contrainte ( L' " argument " phare de ces " braves gens ", c'est l'hygiène, alors que les mêmes sont souvent d'ardents sodomites, je laisse juger la cohérence de l' "argument ". Un jardin ne se jardine pas au lance flammes !! ), et maintenant on parle de chirurgie des petites lèvres !!! C'est une abomination !
avatar
Neo'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Philosophos le Mer 24 Juin 2015 - 13:18

On en revient à l'individualisme, le point négatif du libéralisme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Ragnar II le Mer 24 Juin 2015 - 13:41

.

Point central de l'évoféminisme, en gros :

La femme peut un jour s'affranchir non seulement de la culture qui l'entrave pas mal, mais aussi de la biologie qui l'entrave encore plus.

L'évolution naturelle n'est pas figée.

Les technosciences peuvent devenir un outil d'accélération de cette évolution et donc de l'affranchissement réel de la femme.

.

(Si j'ai bien lu Peggy Sastre.)

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Philosophos le Mer 24 Juin 2015 - 14:30

Ragnar II a écrit:La femme peut un jour s'affranchir non seulement de la culture qui l'entrave pas mal, mais aussi de la biologie qui l'entrave encore plus. [...] Les technosciences peuvent devenir un outil d'accélération de cette évolution et donc de l'affranchissement réel de la femme.
S'affranchir naturellement de quoi ? De la natalité, de la maternité, des seins, des menstruations, de la libido ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Oncle Thian le Mer 24 Juin 2015 - 15:48

Sur la forme : il me paraît un peu étrange de convoquer Darwin pour envisager l’évolution de la situation de la femme dans la société.
La théorie de l’évolution ne peut concerner, me semble-t-il que l’évolution des espèces par rapport à leur environnement et non l’évolution de la moitié d’une espèce par rapport à l’autre moitié.
En quoi le « ex-utero » apporterait-il à l’espèce humaine un « avantage compétitif » ?
Sur le fond : que la science possède un jour les capacités de réaliser une procréation ex-utero c’est probable. Est-ce souhaitable ?
Sans que la science soit forcément impliquée la GPA permet déjà, là où elle est autorisée (ou pour celles qui s’y rendent) aux femmes qui le souhaitent et qui en ont les moyens, de s’affranchir de la « contrainte » de la procréation.

Philo a écrit:
S'affranchir naturellement de quoi ? De la natalité, de la maternité, des seins, des menstruations, de la libido ?
Je vous rejoins sur cette question. La procréation n’est que l’un des éléments spécifiques du sexe « femme ». Quel est l’objet ultime du raisonnement ? Des femmes qui resteraient femmes (uniquement libéré du fardeau de la conception) ? Des femmes et des hommes qui renonceraient aux spécificités de leur sexe pour aller vers un monde unisexe ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Aldolo le Mer 24 Juin 2015 - 16:23

Autre problème : à quand le Mouvement de Libération des Hommes ?
(juste un peu marre du féminisme, de ce qu'il est devenu en fait)

Ah oui tiens... bizarrement je suis aussi d'accord avec Philo (forcément, ça va pas durer).

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Philosophos le Mer 24 Juin 2015 - 16:31

Oncle Thian a écrit:
Philo a écrit:
S'affranchir naturellement de quoi ? De la natalité, de la maternité, des seins, des menstruations, de la libido ?
Je vous rejoins sur cette question. La procréation n’est que l’un des éléments spécifiques du sexe « femme ». Quel est l’objet ultime du raisonnement ? Des femmes qui resteraient femmes (uniquement libéré du fardeau de la conception) ?  Des femmes et des hommes qui renonceraient aux spécificités de leur sexe pour aller vers un monde unisexe ?  
Je pense que c'est la suppression de toute connotation sexuelle du corps de la femme, y compris la maternité (en ce qu'elle est un marqueur du sexe féminin). Pour aller vers un monde asexué plus qu'unisexué. Pour ces féministes, l'homme a soumis la femme à ses désirs sexuels, il l'a poussée à inventer des stratagèmes de séduction (félinité, maquillage, habillement) qui l'ont façonnée, non comme elle aurait pu être si elle avait pu se développer seule, mais comme elle lui convenait le mieux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Rêveur le Mer 24 Juin 2015 - 17:24

Le féminisme, c'est d'abord la défense de l'égalité entre hommes et femmes, par l'abolition des contraintes culturelles dévalorisant ces dernières. À partir de là, deux féminismes se distinguent.
Les promoteurs de l'un souhaitent que les hommes et les femmes aient finalement la même valeur. Voilà l'égalité selon eux. Que les hommes soient fiers d'être des hommes, tout en aimant les femmes ; que les femmes soient fières d'être des femmes, tout en aimant les hommes (je l'écris un peu à ma manière, avec mes propres idéaux, c'est vrai).
Les promoteurs de l'autre souhaitent qu'il n'y ait tout simplement plus de femmes, pour qu'il n'y ait plus d'inégalité. << L'un est l'autre >>. En un sens, ils peuvent se réclamer de Marx et Engels (là aussi, j'avoue que j'interprète à ma manière) qui souhaitaient, au terme de la révolution communiste, l'abolition de la classe prolétaire pour que disparaisse avec elle la lutte des classes (pour une société sans classes).
Inutile de préciser que je suis des premiers, citant Victor Hugo :

J'ai dit l'égalité, je n'ai pas dit l'identité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Ragnar II le Mer 24 Juin 2015 - 22:28

Philo a écrit:
Ragnar II a écrit:La femme peut un jour s'affranchir non seulement de la culture qui l'entrave pas mal, mais aussi de la biologie qui l'entrave encore plus. [...] Les technosciences peuvent devenir un outil d'accélération de cette évolution et donc de l'affranchissement réel de la femme.
S'affranchir naturellement de quoi ? De la natalité, de la maternité, des seins, des menstruations, de la libido ?

L'évoféminisme sastrien consiste à penser la possibilité d'infléchir le cours aveugle de l'évolution naturelle en vue d'un affranchissement de tous les embarras provoqués par l'utérus sous une forme restant encore à définir, mais dont les techniques d'intervention génétique actuelles peuvent donner une petite idée.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Ragnar II le Mer 24 Juin 2015 - 22:54

Oncle Thian a écrit:Sur la forme : il me paraît un peu étrange de convoquer Darwin pour envisager l’évolution de la situation de la femme dans la société.

Darwin est convoqué en tant qu'informateur.

Oncle Thian a écrit:La théorie de l’évolution ne peut concerner, me semble-t-il que l’évolution des espèces par rapport à leur environnement et non l’évolution de la moitié d’une espèce par rapport à l’autre moitié.

Laissée à elle-même, c'est en effet comme ça que l'évolution se déroule.

Oncle Thian a écrit:En quoi le « ex-utero » apporterait-il à l’espèce humaine un « avantage compétitif » ?

Ce n'est pas sur le plan de la compétition « traditionnelle » que ça se passerait, mais sur celui d'une amélioration des conditions d'existence de la femme.

Oncle Thian a écrit:Sur le fond : que la science possède un jour les capacités de réaliser une procréation ex-utero c’est probable. Est-ce souhaitable ?

Une éthique peut se construire sur fond de désir personnel de chaque femme et d'appropriation ou de réappropriation du corps de la femme par la femme, en visant à permettre à chacune d'elle de poser sans discussion ni contrainte que c'est ou que ce n'est pas souhaitable pour elle. (Et pas pour les autres, évidemment.)

Oncle Thian a écrit:Sans que la science soit forcément impliquée la GPA permet déjà, là où elle est autorisée (ou pour celles qui s’y rendent) aux femmes qui le souhaitent et qui en ont les moyens, de s’affranchir de la « contrainte » de la procréation.

Voilà ! ...

C'est un des chemins que c'est en train de prendre aujourd'hui.

Oncle Thian a écrit:
Philo a écrit:S'affranchir naturellement de quoi ? De la natalité, de la maternité, des seins, des menstruations, de la libido ?
Je vous rejoins sur cette question. La procréation n’est que l’un des éléments spécifiques du sexe « femme ». Quel est l’objet ultime du raisonnement ? Des femmes qui resteraient femmes (uniquement libéré du fardeau de la conception) ?  Des femmes et des hommes qui renonceraient aux spécificités de leur sexe pour aller vers un monde unisexe ?  

L'objet du raisonnement, l'objet ultime du raisonnement, c'est de mettre à la disposition de chaque femme la possibilité de faire exactement ce qu'elle veut de son propre corps en s'appuyant si elle en a envie sur tout ce que peut lui offrir les technosciences, quitte à ce qu'une séparation d'espèce en émerge.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Ragnar II le Mer 24 Juin 2015 - 22:58

aldolo a écrit:(juste un peu marre du féminisme, de ce qu'il est devenu en fait)

L'évoféminisme est justement une réaction contraire au féminisme actuel, à ce qu'il est devenu.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Ragnar II le Mer 24 Juin 2015 - 23:04

Philo a écrit:
Oncle Thian a écrit:
Philo a écrit:
S'affranchir naturellement de quoi ? De la natalité, de la maternité, des seins, des menstruations, de la libido ?
Je vous rejoins sur cette question. La procréation n’est que l’un des éléments spécifiques du sexe « femme ». Quel est l’objet ultime du raisonnement ? Des femmes qui resteraient femmes (uniquement libéré du fardeau de la conception) ?  Des femmes et des hommes qui renonceraient aux spécificités de leur sexe pour aller vers un monde unisexe ?  
Je pense que c'est la suppression de toute connotation sexuelle du corps de la femme, y compris la maternité (en ce qu'elle est un marqueur du sexe féminin). Pour aller vers un monde asexué plus qu'unisexué. Pour ces féministes, l'homme a soumis la femme à ses désirs sexuels, il l'a poussée à inventer des stratagèmes de séduction (félinité, maquillage, habillement) qui l'ont façonnée, non comme elle aurait pu être si elle avait pu se développer seule, mais comme elle lui convenait le mieux.

Ça pourrait être ça, mais ça n'est pas ça.

Comme je le disais plus haut à Thian, l'évoféminisme, c'est mettre à la disposition de chaque femme la possibilité de faire exactement ce qu'elle veut de son propre corps en s'appuyant si elle en a envie sur tout ce que peut lui offrir les technosciences, quitte à ce qu'une séparation d'espèce en émerge selon les principes expliqués par Darwin et confirmés par le néodarwinisme.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Ragnar II le Mer 24 Juin 2015 - 23:21

Rêveur a écrit:Le féminisme, c'est d'abord la défense de l'égalité entre hommes et femmes, par l'abolition des contraintes culturelles dévalorisant ces dernières. À partir de là, deux féminismes se distinguent.
Les promoteurs de l'un souhaitent que les hommes et les femmes aient finalement la même valeur. Voilà l'égalité selon eux. Que les hommes soient fiers d'être des hommes, tout en aimant les femmes ; que les femmes soient fières d'être des femmes, tout en aimant les hommes (je l'écris un peu à ma manière, avec mes propres idéaux, c'est vrai).
Les promoteurs de l'autre souhaitent qu'il n'y ait tout simplement plus de femmes, pour qu'il n'y ait plus d'inégalité. << L'un est l'autre >>. En un sens, ils peuvent se réclamer de Marx et Engels (là aussi, j'avoue que j'interprète à ma manière) qui souhaitaient, au terme de la révolution communiste, l'abolition de la classe prolétaire pour que disparaisse avec elle la lutte des classes (pour une société sans classes).
Inutile de préciser que je suis des premiers, citant Victor Hugo :
J'ai dit l'égalité, je n'ai pas dit l'identité.

Tout ce qui concerne la science actuelle du vivant n'a aucun précédent. L'évoféminsime ne se joue pas, ne va pas se jouer sur le terrain d'une idéologie héritée de l'histoire ou du préjugé d'une fin de l'histoire ou même de quoi que ce soit de pensé jusqu'au vingtième siècle.

La progression des technosciences est aujourd'hui telle dans le vivant que toute éthique, toute morale, toute conviction risque fort d'être dénuée, dénudée de toute valeur avant même d'avoir été posée.

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Aldolo le Mer 24 Juin 2015 - 23:47

Ragnar II a écrit:
Oncle Thian a écrit:En quoi le « ex-utero » apporterait-il à l’espèce humaine un « avantage compétitif » ?

Ce n'est pas sur le plan de la compétition « traditionnelle » que ça se passerait, mais sur celui d'une amélioration des conditions d'existence de la femme..
Déjà qu'on vit dans un monde qui infantilise complètement les gens, si tu proposes aux femmes de se passer des expériences les plus fortes qui ont une chance de les sortir de là, on aura bientôt un monde d'enfants capricieux (et je parle pas de femmes capricieuses, histoire de pas rajouter une couche de provoc).
Il est juste question du corps, justement, celui que tu prônes avec Nietzsche, et si on laisse aller sur la seule pente du plaisir sans se soucier le moins du monde de ce qui pourrait se rapporter à une "nature" des choses (sous prétexte qu'on ne viendra jamais à bout de cette histoire), il n'y a plus qu'à attendre l'avènement de godes ultra-perfectionnés et rester tous autistes devant notre ordinateur, pour le meilleur des mondes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Rêveur le Jeu 25 Juin 2015 - 0:12

Poussé à l'extrême, j'appelle cela la mise en boîte : on place tous les êtres humains dans des boîtes où on les expose à des stimuli pensés de telle sorte à assurer la jouissance (voire le bonheur, puisque certains sont persuadés qu'on peut le trouver en tapant sur sa calculatrice) maximale.

Ragnar, je ne dis pas que mon message méritait une vraie réponse aboutie, mais en tout cas il n'en pas eu. La vôtre est complètement à côté de mon message. À la rigueur, vous pouvez tout simplement supprimer la citation de mon texte au-dessus, et garder seulement le vôtre.

P.-S. : je plussoie au dernier message d'aldolo.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Ragnar II le Jeu 25 Juin 2015 - 0:22

Rêveur a écrit:Poussé à l'extrême, j'appelle cela la mise en boîte : on place tous les êtres humains dans des boîtes où on les expose à des stimuli pensés de telle sorte à assurer la jouissance (voire le bonheur, puisque certains sont persuadés qu'on peut le trouver en tapant sur sa calculatrice) maximale.

Ragnar, je ne dis pas que mon message méritait une vraie réponse aboutie, mais en tout cas il n'en pas eu. La vôtre est complètement à côté de mon message. À la rigueur, vous pouvez tout simplement supprimer la citation de mon texte au-dessus, et garder seulement le vôtre.

Considère alors mon message comme une simple réaction déclenchée par l'ensemble de ton message, ou comme une sorte de réponse générale à tes remarques mentionnant Marx et Engels, ou à ta division par deux du féminisme selon des critères un peu anciens.

Ou alors mets ça sur le compte de l'incommunicabilité formant un éléments particulièrement important de l'essence des relations humaines, mais à conditions que ça te fasse bien plaisir, naturellement ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Ragnar II le Jeu 25 Juin 2015 - 9:34

.

Pour parler du potentiel encore mal entrevu, mal défini, mais certain des manipulations génétiques sur l'évolution de l'humain, ou plutôt sur la prise en charge de l'évolution de l'humain par l'humain, voir ci-dessous ce que préparent les laboratoires et ce que cela peut poser comme problème jusque là inconnu en matière d'éthique.

Cliquer sur le lien :

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/genome-embryons-humains-modifies-genetiquement-chercheurs-chinois-58003/#xtor=EPR-17-%5BHEBDO%5D-20150427-%5BACTU-Des-embryons-humains-modifies-genetiquement-par-des-chercheurs-chinois%5D

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Philosophos le Jeu 25 Juin 2015 - 9:42

Est-ce que finalement, on n'en reviendrait pas au positivisme ? A l'espoir, non d'une immortalité, mais d'un progrès indéfini, ce que Nietzsche fustigeait chez Comte comme un idéal très médiocre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Ragnar II le Jeu 25 Juin 2015 - 10:14

aldolo a écrit:
Ragnar II a écrit:
Oncle Thian a écrit:En quoi le « ex-utero » apporterait-il à l’espèce humaine un « avantage compétitif » ?

Ce n'est pas sur le plan de la compétition « traditionnelle » que ça se passerait, mais sur celui d'une amélioration des conditions d'existence de la femme..
Déjà qu'on vit dans un monde qui infantilise complètement les gens, si tu proposes aux femmes de se passer des expériences les plus fortes qui ont une chance de les sortir de là, on aura bientôt un monde d'enfants capricieux (et je parle pas de femmes capricieuses, histoire de pas rajouter une couche de provoc).
Il est juste question du corps, justement, celui que tu prônes avec Nietzsche, et si on laisse aller sur la seule pente du plaisir sans se soucier le moins du monde de ce qui pourrait se rapporter à une "nature" des choses (sous prétexte qu'on ne viendra jamais à bout de cette histoire), il n'y a plus qu'à attendre l'avènement de godes ultra-perfectionnés et rester tous autistes devant notre ordinateur, pour le meilleur des mondes.

J'avoue ne pas comprendre le rapport entre l'amélioration des conditions d'existence de la femme et l'infantilisation des gens.

J'avoue aussi ne pas comprendre ce que seraient l'abolition « des expériences les plus fortes qui ont une chance de les sortir [la femme] de là ».

J'avoue ne pas comprendre ce que serait le désir l'amélioration des conditions d'existence de la femme en tant que cause d'une infantilisation du monde sans parler des femmes capricieuses.

Cela dit, le gode ultra-perfectionné existe depuis belle lurette et il n'a a ma connaissance jamais été à l'origine d'un quelconque autisme informatique.

Quand au « Meilleur des mondes », c'est quand même l'argument de la fourmilière nazie en tant que point Godwin destiné surtout à ne pas réfléchir au problème de l'évoféminisme. Comme si Aldous Huxley avait écrit une version comme qui dirait adoucie de Mein Kampf ...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évoféminisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum