Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Princeps le Sam 25 Juil 2015 - 10:35

Ragnar a écrit:Il y a quelque chose de bancal dans ce raisonnement en ce sens que le fait de déclarer qu'il y a une véritable unité de la philosophie n'engage que celui qui le dit.
C’eut été le cas s'il n'y avait pas de justification. Il faut contre-dire le postulat ;) - l(évocation des Sophistes est une piste.

NB : une chose ne semble pas claire. Les sujets ne sont qu'une copie d'un manuel de Terminal L (cité en source), je n'y apporte pas de modification. Il peut arriver qu'à la suite de Tocqueville "je pense contre moi-même", pour les besoins de la cause : les échanges philosophiques.

Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Ragnar II le Sam 25 Juil 2015 - 11:18

Princeps a écrit:
Ragnar a écrit:l'évocation des Sophistes est une piste.

C'est ce qui devrait normalement ressortir un peu de mon petit divin Platon.

--- > --- > --- >  http://www.liberte-philosophie-forum.com/t624-le-divin-platon?highlight=le+divin+platon

.

Ah, le lien ne fonctionne pas. Tant pis ...

Gloire à Dzeusse, maintenant ça marche !

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Aldolo le Mer 5 Aoû 2015 - 0:24

Deleuze n'oppose pas la philosophie, la science et l'art.
Il a je crois surtout peur que la science et la bêtise du moment dévalorisent l'activité philosophique, et c'est pourquoi il tient à les différencier, et d'abord en les soulignant comme trois formes de créations de la pensée (ce qui pose déjà l'art comme une activité créatrice de la pensée et non comme une sorte d'échappatoire sensible, la ou certains voudraient le réduire - les psychanalystes souvent en l'occurrence).

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Aldolo le Jeu 6 Aoû 2015 - 0:11

Quant à répondre à je ne sais qui qui souhaite un éclairage sur Deleuze vs Wittgenstein, pourquoi pas. Sauf que depuis que je parle de Deleuze et que tout le monde s'en fiche, l'absence systématique de réponse pourrait me lasser encore.
J'ai déjà essayé trois fois de discuter avec AS de la différence entre science et philosophie. Par trois fois, je me suis retrouvé en rase campagne... pourquoi recommencer encore ?
Si ça t'intéresse (je crois que c'est Princeps qui l'interpellait), il y a encore ma dernière tentative sur l'autre fil sur la philo en général, inaugure par AS, je me souviens plus du titre (même rubrique).

A +

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Ragnar II le Ven 14 Aoû 2015 - 15:45

aldolo a écrit:Deleuze n'oppose pas la philosophie, la science et l'art.
Il a je crois surtout peur que la science et la bêtise du moment dévalorisent l'activité philosophique, et c'est pourquoi il tient à les différencier, et d'abord en les soulignant comme trois formes de créations de la pensée (ce qui pose déjà l'art comme une activité créatrice de la pensée et non comme une sorte d'échappatoire sensible, la ou certains voudraient le réduire - les psychanalystes souvent en l'occurrence).

À rapprocher de ce que dit Deleuze comme suit pour en faire l'analyse :

« Le véritable objet de la science, c'est de créer des fonctions, le véritable objet de l'art, c'est de créer des agrégats sensibles et l'objet de la philosophie, créer des concepts »

(Gilles Deleuze, Pourparlers 1972 -1990, Ed. de Minuit, 1990, p. 168)

Référence : http://vadeker.net/humanite/philosophie/vocabulaire_deleuze.pdf

Nous voyons que, en effet, Deleuze différencie l'art, la science et la philosophie, mais en donnant son point de vue personnel sur le véritable objet de chacun de ces trois éléments. Et tout le monde n'est pas d'accord avec lui sur ce point.

Par ailleurs, la distance séparant la différenciation de l'opposition est parfois bien mince, sans en avoir l'air (un lion est différent d'une gazelle, mais cette différence établit une opposition indiscutable, par exemple) (la différenciation des fonctions dont parle Deleuze définit un certain « flirt » avec l'idée d'opposition) (mais ce n'est qu'un point de vue personnel, celui de ma petite personne, évidemment...).

Cela dit, il se peut que Deleuze aie peur que la science et la bêtise du moment dévalorise l'activité philosophique, mais d'abord la science n'est pas une bêtise et ensuite, hors la science, ce sont surtout des philosophes qui dévalorisent non pas l'activité philosophique toute entière, mais une activité philosophique bien particulière, qui est celle du nihilisme philosophique de la seconde moitié du XXe siècle.

C'est ce que l'amateur de philosophie que je suis en toute modestie explique clairement à la rubrique suivante en prenant quand même le rôle très impertinent d'un professeur de philosophie farpaitement imbu de sa propre suffisance :

http://www.liberte-philosophie-forum.com/t257-la-philosophie-se-moque-de-la-philosophie

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Héraclite le Dim 23 Aoû 2015 - 11:18

Deleuze a écrit:Le véritable objet de la science, c'est de créer des fonctions, le véritable objet de l'art, c'est de créer des agrégats sensibles et l'objet de la philosophie, créer des concepts

==>  aberrant. Tirage vers le bas. Le but est le Silence intérieur, et ce qu'il produit.
"créer des concepts", et puis ne rien changer à l'intérieur, et continuer à faire l'idiot, soutenir les nazis, l'antisémitisme, la misogynie, la misanthropie, fermer le coeur et l'esprit, etc, en restant dans ses névroses pathologiques poussant à la violence des idées et des comportements, tout en restant borné par un matérialisme ignorant et inapte à percevoir concrètement l'Essentiel.
Ou est la sagesse ? Nulle part. Ou est l amour de la sagesse ? Nulle part.
Du boulot de "moderne", quoi... Au ras des paquerettes, comme d'habitude.

Ce n'est pas un banal forum qui devrait disparaître, mais bien tous ces concepts débiles modernes sans aucune profondeur et ces "philos" à la BHL, qui ne font que faire perdre un temps précieux à ceux qui les prennent en considération.


Dernière édition par Princeps le Dim 23 Aoû 2015 - 11:54, édité 1 fois (Raison : Remise en forme de la citation et fautes orthographiques.Princeps.)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Invité le Mar 27 Oct 2015 - 15:57

Bonjour,

je me permet d'intervenir dans cette discussion qui me dépasse, mais une phrase m'a fait bondir:
Princeps a écrit:[...] l’histoire de la philosophie – discipline indispensable à qui veut essayer de philosopher.

Je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit d'indispensable à quiconque pour philosopher. L'enfant qui s'émerveille devant la neige qui tombe et qui essaie de comprendre ce qu'est cette chose étrange, il est déjà en train de philosopher.

Qu'est-ce que la philosophie? Je n'en sais rien. Mais j'ai un avis sur ce qu'elle ne devrait pas être: une pratique hermétique accessible par une élite évoluant en vase clos, forteresse protégée par un jargon mystificateur.

Je ne sais pas ce qu'est la philosophie, mais je crois que son but principal est de nous aider, nous les humains, à mieux vivre. Et cette aide, tout le monde en a besoin, et pas uniquement ceux qui ont eu les moyens (dans le sens des moyens sociaux) d'obtenir des connaissances suffisantes en histoire de la philosophie, et autres savoirs précieux.

Je m'insurge donc sur l'utilisation du mot 'indispensable', que je remplacerais dans la phrase citée par 'utile'.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Princeps le Mar 27 Oct 2015 - 17:52

Qu'est-ce que la philosophie? Je n'en sais rien. Mais j'ai un avis sur ce qu'elle ne devrait pas être: une pratique hermétique accessible par une élite évoluant en vase clos, forteresse protégée par un jargon mystificateur.
A mon tour d’être insurger. Je ne cite que ce passage, assez emblématique d’un topos pseudo-contestataire qui n’a ni queue ni tête. Notez que je vous considère comme une victime consentante de ce topos, donc partiellement irresponsable.
Il n’est pas question d’une fermeture quelconque. Il s’agit, justement, de proposer des conseils pertinents à ceux qui veulent s’instruire en philosophie. Il y a une différence entre l’exigence et l’élitisme.
Pour comprendre un philosophe, il faut une connaissance relative au contexte d’énonciation, ni plus, ni moins. C’est un impératif. Si l’on ne sait pas que le « De Pison » de Cicéron est une accusation, on peut croire que Cicéron vante Pison.
Le couplet sur la catégorie sociale relève de l’enfumage. On le sert à n’importe qui sans savoir à qui on parle : que savez-vous de la catégorie sociale de votre interlocuteur ? de son entourage ?  Vous ne pouvez que présumez, ce qui revient à bâtir votre remarque sur du vent.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Invité le Mar 27 Oct 2015 - 18:31

Princeps a écrit:A mon tour d’être insurgé. Je ne cite que ce passage, assez emblématique d’un topos pseudo-contestataire qui n’a ni queue ni tête. Notez que je vous considère comme une victime consentante de ce topos, donc partiellement irresponsable.
Tautologie: comment pourrais-je être responsable de quoi que ce soit puisque je suis manipulé par mes affects?
Bon ok, la rhétorique n'est pas mon fort, je n'insiste pas.
Quoi qu'il en soit, vous m'apprenez que je ne suis donc pas le seul à plaider pour une philosophie "grand public", puisque vous parlez de "Topos" (mot que je découvre grâce à vous, je vous en remercie).
Vous m'apprenez également que je suis contestataire. Alors soit, je n'ai rien contre cette classification. D'ailleurs vous m'ouvrez là une nouvelle perspective. Car pour qu'il y ait contestation, il faut qu'il y ait doxa, non? La philosophie serait donc, pour vous, une affaire d'opinion?

Ce que je ne comprends pas dans votre remarque, c'est l'utilisation du "ni queue ni tête". On peut être en désaccord avec cette approche, mais elle est sensée et défendable. La philosophie comme simple questionnement. Il me semble que le cynique qui orne différentes pages de ce forum ne serait pas contre cette façon de voir les choses, non? Après tout, nul besoin d'une agrégation en Grec antique pour tirer des leçons à partir de l'observation d'une fourmi.

A-t-on besoin de connaître l’œuvre de Diogène Laërce pour réfléchir sur les rapports entre la représentation du monde qui est la nôtre et la réalité concrète de ce monde?
Ce que je veux dire, c'est qu'il n'est pas indispensable d'avoir une connaissance de nos illustres ancêtres pour philosopher entre amis. Il ne s'agit alors certes pas de créer de nouveaux systèmes complexes et robustes, ni de développer des concepts révolutionnaires, mais juste de réfléchir à notre façon d'appréhender l'existence, simplement, en apprenant à composer avec les choses sur lesquelles ont ne peut rien, et à jouer correctement avec celle sur lesquelles on peut quelque chose.
Au même titre qu'on peut faire de la peinture dans sa cave, sans aspirer à aucune reconnaissance, on peut faire de la philosophie en amateur, juste pour le plaisir, pour améliorer notre compréhension, ou simplement parce que, humain trop humain, nous en avons naturellement besoin.

Princeps a écrit:Il y a une différence entre l’exigence et l’élitisme.
Pardonnez mon impertinence, mais cette assertion m'apparaît comme un sophisme, car je ne vois pas le rapport avec mon propos.
Je suis un scientifique, et j'ai une petite renommée dans ma spécialité. Lorsqu'un de nos pairs propose quelque chose qui prétend révolutionner notre discipline, nous allons être très exigeants à son égard. Mais lorsqu'un amateur tente de faire une expérience chez lui, on va l'aider comme on peut, et on ne va pas lui conseiller de lire une tonne de bouquins qui ne lui serviront à rien.

Princeps a écrit:Pour comprendre un philosophe, il faut
plein de choses. Plus certains que d'autres d'ailleurs. Alain se lit très bien par exemple. Ou bien Aron. Mais la question n'est pas là. La question est: qu'est-ce que la philosophie? Pour vous, la philosophie consisterait donc à comprendre les philosophes?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Princeps le Mar 27 Oct 2015 - 18:55

Je reprends, plus posément.
Tautologie: comment pourrais-je être responsable de quoi que ce soit puisque je suis manipulé par mes affects ?
Vous êtes manipulé par ce que vous ne faîtes pas l’effort de ne pas l’être ; vous êtes une victime consentante de l’explication simpliste.
Je cherche par cette formule à vous faire réagir, pas par la vexation, mais par l’interrogation.
Car pour qu'il y ait contestation, il faut qu'il y ait doxa, non? La philosophie serait donc, pour vous, une affaire d'opinion ?
Nous sommes là dans une splendide aporie.
En réalité, la doxa n’est pas celle d’une philosophie élitiste, celle-là je ne la vois nulle part, la vraie doxa se trouve  dans la contestation de cette prétendue philosophie sectaire. En fait, s’offusquer de la non-accessibilité de la philosophie est la doxa contemporaine. Untel est incompréhensible, oui, il faut transpirer pour assimiler Nietzsche et tant d’autre. Il ne s’agit pas d’une volonté de fermeture mais d’une exigence.
Peut-être plus simplement pourrai-je dire qu’il n’y a pas de doxa sauf pour ceux que je qualifie de contestataires, dont le chef de file serait Onfray.
On peut être en désaccord avec cette approche, mais elle est sensée et défendable.
Ce qui est sans queue ni tête c’est la contestation d’une chose qui n’existe pas (la philosophie digne des Francs-maçons, réservée à une élite triée sur le volet).
Après tout, nul besoin d'une agrégation en Grec antique pour tirer des leçons à partir de l'observation d'une fourmi.
Sauf qu’il faut, pour observer un philosophe, connaître son époque, de la même manière qu’il faut connaitre un peu le fonctionnement d’une fourmilière pour en saisir des leçons.
A-t-on besoin de connaître l’œuvre de Diogène Laërce pour réfléchir sur les rapports entre la représentation du monde qui est la nôtre et la réalité concrète du monde?
Là, vous extrapolez. Ceci posé, les auteurs sont-ils si imposants qu’ils ne faillent s’y référer sous peine de devenir un sectateur bienheureux ou frustré ? Non, le dialogue avec les auteurs (grands ou petits) doit nourrir la réflexion, l’alimenter. Penser seul revient à marcher sur une jambe. Si on en vient à lire des auteurs, c’est bien que seul, on ne trouve pas de réponse suffisante.
Pardonnez mon impertinence, mais cette assertion m'apparaît comme un sophisme, car je ne vois pas le rapport avec mon propos.
Il n’y a rien à pardonner, nous ne sommes pas un lieu d’aisance pour la déférence *Lol*
On se moque de « qui vous êtes » (dans le cas contraire, il peut s'agir d’une forme d’élitisme, que vous dénoncez), mais on ne se moque pas de ce que vous dîtes, ni de la manière de la dire, ni de votre potentiel d’évolution : vous pouvez peindre dans le noir, c’est aussi une possibilité, mais apprendre à doser les couleurs, à tracer un trait net n’est pas superflu non plus. Il en va de même pour la connaissance des contextes historiques.
Dit autrement, ce forum a quand même une vocation à la discussion sérieuse et renseignée.
Plus certains que d'autres d'ailleurs. Alain se lit très bien par exemple. Ou bien Aron. Mais la question n'est pas là.
Oui, sauf que sans connaître le XXe siècle, on ne comprend pas grand-chose d’Aron, et on mésinterprète Alain.
La question est: qu'est-ce que la philosophie? Pour vous, la philosophie consisterait donc à comprendre les philosophes?
C'est la question que ce fil laisse entrevoir. Comprendre les philosophes (et tant d'autres) est indispensable à qui veut philosopher c'est-à-dire penser par lui-même, sans guide de conscience, en proposant une vision du monde cohérente. Demain je serai surement un critique acerbe de cette même formule tant elle est critiquable, mais sur l'instant je n'ai rien de mieux. L'histoire de la philosophie (compréhension des textes + compréhension des contextes) est un prérequis à la pensée pour peut qu'elle se veuille libre. D'autres y adjoindront l'Art, la Science.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Ragnar II le Mar 27 Oct 2015 - 19:16

.

Princeps, tu es trop autoritaire avec les nouveaux.

Retiens-toi, merde !

Et un bon LOL bien apaisant par-dessus le marché et tout ira bien, en princeps, pardon, en principe...

.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Princeps le Mar 27 Oct 2015 - 19:19

Le naturel qui revient au galop.. j'fais des efforts pourtant *Lol*. C'est davantage la doxa qui m'énerve que ce pauvre r0d.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Invité le Mar 27 Oct 2015 - 20:11

Princeps a écrit:Dit autrement, ce forum a quand même une vocation à la discussion sérieuse et renseignée.
Ok, je ne l'avais pas compris ainsi, je vous présente mes excuses.
Je retourne donc dans l'ombre, et je reviendrai tenter la participation lorsque je serai mieux renseigné.
Je continuerai de vous lire avec grand plaisir, mais je ne vous importunerai plus, jusqu'à ce que je sois parvenu à acquérir un minimum de connaissance.
Ce fut un plaisir d'échanger ces quelques mots avec vous :)

Bonne continuation.
Bien amicalement.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Princeps le Mar 27 Oct 2015 - 20:20

Il n'y a pas d'inconvénients à ne pas être renseigné, si tôt qu'on accepte de le devenir et qu'on s'y emploi avec un brin de sérieux.
Pour le dire autrement, une fois encore, aider un membre dans son apprentissage ne pose strictement aucun problème. Je peux me tromper, et je suis encore dans un apprentissage compulsif du corpus philosophique.

D'ailleurs, la charte vous permet une expression parfaitement libre ; dire n'importe quoi (dans le pire des cas) ne vous attirera aucun ennuis avec l'administration, juste des remarques bienveillantes de ceux qui sont en mesure de corriger.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte#44774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que la Philosophie ? - quelques textes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum