L'amour est-elle la seule et unique force ?

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  flavbleach le Dim 9 Aoû 2015 - 4:25

Voilà une question que je me posais. Je vais la développer :

L'amour est-elle la seule et unique force ?

Quand je parle de force, je parle de la chose qui nous donne envie de nous lever chaque matin, une raison d'aller travailler, d'aller dormir, de se dire que demain ce sera la même chose etc...

Pourquoi nous levons-nous chaque matin ? Car l'on attend le message d'un cher/d'une chère amie ? Car l'on a hâte de parler avec une certaine personne, ou bien même de retrouver son jeu vidéo favoris. Quoi qu'il en soit ceci est de l'amour, plus ou moins puissant certes, mais nous affectionnons une chose, et c'est cette chose qui indirectement par l'amour nous donne la "force" de se lever/travailler etc...

Merci de vos avis, bonne journée :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Philosophos le Dim 9 Aoû 2015 - 9:44

En philosophie, on parle de passions. On peut en effet se lever pour aller régler ses comptes avec quelqu'un... *Lol*

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Princeps le Dim 9 Aoû 2015 - 12:20

Passions qui ne se résument pas à l'amour, ni au seul désir, et sont connotées négativement.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  flavbleach le Dim 9 Aoû 2015 - 14:52

Oui effectivement, la passion serait peut être plus appropriée, merci pour ton avis ! :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Princeps le Dim 9 Aoû 2015 - 15:22

Le pluriel est important, la colère est une passion au même titre que l'amour. Parler de passion, au singulier, est un usage moderne.
L'amour passionnel est très décrié à Rome, on lui préfère l'amour stable, durable, modéré pourrait-on dire.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  flavbleach le Dim 9 Aoû 2015 - 15:24

Certainement,
Alors Passion ? Car ils émergent tout de même de la base de la passion.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Princeps le Dim 9 Aoû 2015 - 15:43

Pourriez-vous définir le vocable "passion" ?
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  flavbleach le Dim 9 Aoû 2015 - 15:50

La définition que je m'en fait ?
La voici (définition générale):

Passion :
Force/Etat absolu de volonté involontaire ou volontaire nous poussant à faire quelque chose (penser/réfléchir/faire une action physique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Philosophos le Dim 9 Aoû 2015 - 16:03

Princeps a écrit:Le pluriel est important, la colère est une passion au même titre que l'amour. Parler de passion, au singulier, est un usage moderne.
Spinoza parle par exemple de "passions tristes".

L'amour passionnel est très décrié à Rome, on lui préfère l'amour stable, durable, modéré pourrait-on dire.
Dans l'Antiquité, on préférait l'amitié à l'amour, jugé trop incontrôlable, et donc indigne d'un homme libre (supérieur à ceux soumis à leur condition d'esclaves). Le seul amour digne était celui des corps, sain et sans danger. Mais la folie amoureuse était condamnée par tous les philosophes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  flavbleach le Dim 9 Aoû 2015 - 16:23

Très intéressant, merci pour tes notions @Philo

De nos jours, il est vrai que c'est plutôt l'amour qui est prôné à l'amitié. Peut être car nous sommes plus libres et que notre vie est devenue bien plus confortable qu'à l'antiquité ?

Malheureusement peut être aussi au détriment de l'amitié, mot utilisé désormais à sa fausse valeure ? Je veux dire par la que maintenant, l'amitié est pour la majorité des gens un mot qui définit une "relation classique de bon entendeurs", alors qu'en réalité, il est bien plus fort et bien différent de cette pauvre considération.
Peut être que pour le mot amour c'est aussi la même chose, sûrement.

Les gens de la "société" ne savent plus faire la différence entre les réels sentiments et de simples "passions éphémères". C'est triste mais que voulez-vous...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Princeps le Dim 9 Aoû 2015 - 16:28

La voici (définition générale):

Passion :
Force/Etat absolu de volonté involontaire ou volontaire nous poussant à faire quelque chose (penser/réfléchir/faire une action physique
Vous voyez donc que l'Amour n'est pas l'unique moteur de l'action. La colère, la vengeance, la tristesse, le désir, l'honneur, et j'en passe, sont autant de motif de "passer à l'acte".
Peut être que pour le mot amour c'est aussi la même chose, sûrement.
Amour at amitié sont deux termes galvaudés, oui.
Philo a écrit:Spinoza parle par exemple de "passions tristes
Moderne est employé dans son sens historique, mea culpa j'aurai du être plus précis.

Dans l'Antiquité, on préférait l'amitié à l'amour, jugé trop incontrôlable, et donc indigne d'un homme libre (supérieur à ceux soumis à leur condition d'esclaves).
On trouve tout de même de nombreuses épitaphes qui mettent en exergue les x années de mariages et de fidélité. Ce qui peut prêter à sourire, j'en conviens.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  flavbleach le Dim 9 Aoû 2015 - 16:31

Princeps a écrit:Vous voyez donc que l'Amour n'est pas l'unique moteur de l'action. La colère, la vengeance, la tristesse, le désir, l'honneur, et j'en passe, sont autant de motif de "passer à l'acte".

Oui tout à fait, et je l'ai approuvé, en disant que c'était la Passion. Bien que de l'Amour émerge la Passion.

Princeps a écrit:On trouve tout de même de nombreuses épitaphes qui mettent en exergue les x années de mariages et de fidélité. Ce qui peut prêter à sourire, j'en conviens.

Peut on espérer qu'il y a eu peut être de vrais amour ? C'est tout ce que nous pouvons faire ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Princeps le Dim 9 Aoû 2015 - 16:33

C'est la fidélité qui me laisse circonspect, pas la véracité du sentiment amoureux.
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  flavbleach le Dim 9 Aoû 2015 - 16:40

Pour vous donc, nous pouvons être absolument amoureux, nous pouvons aimer un être et à la fois en être infidèle ?
Je ne suis pas d'accord.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Princeps le Dim 9 Aoû 2015 - 16:47

La fidélité ne doit pas servir à enchainer l'autre, pour reprendre Guitry. Je dissocie Amour et désir. Je peux être éperdument amoureux de ma femme, serai-je de marbre devant X actrice dont les formes sont dignes de Vénus ?
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  flavbleach le Dim 9 Aoû 2015 - 16:52

Je ne vois pas l'amour comme ça. Si justement cette fidelité est percue comme un enchainement, c'est qu'il n'est en aucun cas question d'Amour, mais d'engouement, tout comme pour cette actrice.
Même si la notion même de fidélité est percue, c'est qu'il y a un doute dans la sincérité de cet amour.

Si vous êtes attiré par cette "actrice", c'est que vous n'avez pas trouvé la personne parfaite pour vous.
Dès lors que l'on trouve la "vraie" personne de laquelle on est sincèrement amoureux, il n'est pas possible d'être attiré vers une autre personne, car c'est justement la personne dont vous êtes amoureux qui est votre idéale.

Il est possible de trouver une autre personne "belle" ou "attirante pour une autre personne", mais il n'est pas possible d'en être attiré si le sincère amour est partagé avec la personne que vous aimez.

Celui qui est amoureux verra ses pulsions converger seulement vers l'être aimé
Je ne vois pas comment il est possible d'avoir de pulsion lorsque l'on a trouvé l'être idéal à nos yeux.

Et puis au delà de ça, ces histoires de pulsion sont pour moi plutôt des valeurs, des choses que nous devons contrôler.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Princeps le Dim 9 Aoû 2015 - 17:13

Je ne vois pas l'amour comme ça.
Un corolaire de votre jeune âge. *Lol*.
Dès lors que l'on trouve la "vraie" personne de laquelle on est sincèrement amoureux, il n'est pas possible d'être attiré vers une autre personne, car c'est justement la personne dont vous êtes amoureux qui est votre idéale.
Un coup de rhétorique - tout à fait fondé au demeurant - serait de dire que l'idéal (féminin, masculin) que vous évoquez (n')est (qu')un idéal, introuvable et irréaliste par nature. Ce qui renvoi l'Amour et la fidélité dos à dos.

Vous amalgamez insidieusement deux choses : le désir et l'acte. Le seul désir que vous considérez comme une infidélité - j'y reviendrai - disqualifie la quasi totalité des couples qui vous entourent. La non distinction de la parole/pensée d'avec l'acte est un mal moderne. Pour revenir à Guitry, il dit simplement que la seule fidélité ne justifie pas tout, que finalement ce n'est pas le pire des comportements en matière d'amour.

avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  flavbleach le Dim 9 Aoû 2015 - 17:24

Un corolaire de votre jeune âge.
Est il réservé aux anciens de ne pas être d'accord ? Je justifie donc j'en ai les pleins droits :)
Ce n'est pas comme si je parlais de quelquechose que je ne connais pas, de plus savez-vous quel âge j'ai pour dire que je suis jeune ?

introuvable et irréaliste par nature
c'est faux.

Vous ne pouvez affirmer quelque chose qui est personnel. Je suis avec ma femme depuis cinq ans et depuis cinq ans nous sommes parfaitement fusionnels et fidèles par les valeurs que je viens de vous citer.

Justement, ce désir que je différencie de l'acte, m'est inconnu, car j'ai trouvé la personne que j'Aime et je n'ai ainsi pas besoin ni la moindre envie d'aller désirer autre chose qu'avec cette personne.

Ce n'est pas parce que vous n'avez pas trouvé une "légende" (l'être parfait) que cette légende est fausse.
Moi, ça m'est arrivé , alors je dis que ça existe. Voila tout.

Pour revenir à Guitry, il dit simplement que la seule fidélité ne justifie pas tout, que finalement ce n'est pas le pire des comportements en matière d'amour.

Sans insulter ce cher monsieur que je ne connais pas, peut être que ce personnage devait se trouver des raisons à ses infidélités ?
Ca arrive à beaucoup de personne de faire ça, n'assumant pas leurs erreurs, alors ils se font passer pour des êtres censés avec quelques phrases bien formulées.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  JP2popup le Dim 9 Aoû 2015 - 17:40

flavbleach a écrit:Pour vous donc, nous pouvons être absolument amoureux, nous pouvons aimer un être et à la fois en être infidèle ?
Je ne suis pas d'accord.

C'est à dire, Flavbleach, que ce sont des niveaux du  réel différents: il y a nos concepts philosophico-religieux-moraux, qui sont cognitifs, en fait, de nature corticale, en termes cérébraux, et puis toutes les couches évolutives darwiniennes, de l'autre côté.

Si bien que nous pouvons avoir des comportements apparemment incohérents, alors qu'ils sont en fait cohérents, car adaptés, si on les analyse au niveau où il faut les analyser: ils ne sont pas du même plan, en fait.

Je suis brouillon, sorry...
Bref comment faire comprendre cela, simplement ?

Il y a  plein d'espèces de volatiles qui vivent en couple tant qu'ils sont en vie ensemble.  Il n'y a que la mort de l'un qui rend sa liberté à l'autre.
Et plus ils vivent vieux, plus ils éduquent de nichées, plus ils deviennent efficaces à  ce jeu, plus ils transmettent de nouveaux individus  aux générations à venir.

A bien y regarder, on constate de plus en plus qu'ils sont profondément infidèles et n'ont d'autres ambitions que d'aller "tirer un bon coup" avec un autre que le partenaire attitré quand c'est la période des amours.

En terme darwinien, cela peut s'expliquer aisément:
- sélectionner des couples éducateurs, stables et de plus en plus efficaces, perpétue l'espèce considérablement,
- favoriser la dissémination des gènes par infidélité et "croisement partouzien" le fait  tout autant.

Donc fidélité et infidélité, sont tout à fait cohérents et compatibles en terme darwinien, c'est juste 2 niveaux différents à ne pas amalgamer.


Dernière édition par jp2popup le Dim 9 Aoû 2015 - 18:09, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Princeps le Dim 9 Aoû 2015 - 17:43

Ce n'est pas comme si je parlais de quelque chose que je ne connais pas, de plus savez-vous quel âge j'ai pour dire que je suis jeune ?
Mon âge n’a aucune importance ici. Vous interprétez mal la remarque. C’est un trait d’humour qui qualifie votre raisonnement de naïf. Vous auriez 99 ans que la chose n’en serait que plus amusante. De surcroît, votre seule expérience ne fonde pas une vérité – universelle par essence.
Je peux sans peine opposer l’expérience contraire. Et ? On tombe dans le relativisme le plus abscons.
Je suis avec ma femme depuis X ans et depuis X ans nous sommes parfaitement fusionnels et fidèles par les valeurs que je viens de vous citer.
Vous ne savez rien de votre interlocuteur aussi la force de votre argument peut grandement s’en trouver affaibli. En règle générale, l’argument d’autorité n’a pas de valeur quand on discute de manière anonyme.
Sur l'amour fusionnel, lisez Süskind dans un court essai "Sur l'amour et la mort" ;).
NB : Toutes informations de natures privées vous engage. Aussi, je vous encourage à ne plus en mettre dorénavant.  
Sans insulter ce cher monsieur que je ne connais pas, peut être que ce personnage devait se trouver des raisons à ses infidélités ? Ca arrive à beaucoup de personne de faire ça, n'assumant pas leurs erreurs, alors ils se font passer pour des êtres censés avec quelques phrases bien formulées.
Il va donc falloir se renseigner sur ledit monsieur avant de porter un jugement, si hypothétique soit-il.

Puisque vous n’opposez qu’une expérience personnelle, j’en resterai là.


Dernière édition par Princeps le Lun 10 Aoû 2015 - 16:06, édité 1 fois
avatar
Princeps
Sapientius


Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberte-philosophie-forum.com/t2280-charte-du-forum#4

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour est-elle la seule et unique force ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum