La réalité rugueuse à étreindre

Aller en bas

La réalité rugueuse à étreindre

Message  De Lesquivir le Jeu 29 Oct 2015 - 18:48

Chez Rimbaud l'alchimie du verbe est plus que vocation, elle est érection. En effet elle érige le savoir au-delà du pouvoir en se soumettant à la loi de l'évocation des mots en leur substance rendue perversité évanescente. Car inversement elle aurait appuyé son pouvoir sur son savoir de manière plus naturelle et donc moins transgressive. En fait cette inversion suppose un vice versa qui n'a pour lui rien du bon sens de la forme. Et ce pour-soi de la sensibilité est transparent là où l'en-soi de l'intelligibilité se rend accessible à la cohérence qui fait le véritable progrès mais qui pose ses propres limites de par le manque de rigueur de la volonté. En outre le vice s'extirpe de la puissance pour obtenir le savoir sans rien demander de pire à sa volonté que son semblant d'ignorance qui lui permet d'éprouver son désir en toute innocence. Soit dit la vertu voudrait l'harmonie du monde, ce qui est irréaliste car la volonté ne s'y tient pas, et idéaliste car le désir ne s'y éprouve pas. Finalement on pourrait dire avec Rimbaud que la liberté c'est l'harmonie du désespoir "avec un droit à chercher, et la réalité rugueuse à étreindre!"

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité rugueuse à étreindre

Message  Malcolm le Ven 6 Mai 2016 - 16:23

Grand philosophe, Rimbaud ... et son épigone avec ...
avatar
Malcolm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité rugueuse à étreindre

Message  De Lesquivir le Lun 16 Mai 2016 - 16:02

Son successeur n'a qu'une chose à dire: "il ne faut pas philosopher pour faire de l'abstraction, mais faire de l'abstraction pour faire de la philosophie!"

Revenir en haut Aller en bas

Re: La réalité rugueuse à étreindre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum